Retour à la page d'Accueil
  • Carte
  • Qui Sommes Nous ?
  • A la decouverte du café, thé, cacao
  • Partenaires
  • Questions
  • Contact
thés du Japon  >en savoir +
Babyccinos !!!  >en savoir +
Un expresso ? çà roule !!  >en savoir +
Actu   1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / 9 / 10 / 11

Les français plus accros au cafés qu'à Facebook

De quoi les Français ne peuvent-ils pas se passer ? Selon une étude réalisée par Starbucks, il s'agit decafé, et plus précisément d'Espresso. 40% desFrançais en consomment, bien loin devant les autres pays européens comme l'Allemagne (9%) ou le Royaume-Uni (8%). Ils en sont donc de grands amateurs. Bien que le café soit consommé par la plupart des personnes pour son effet « coup de fouet », il a une toute autre dimension en France. 27% des Français se considèrent avant tout comme des consommateurs « sociaux » de café. Boire ce délicieux élixir brun est pour eux l'occasion de se détendre, de retrouver et d'échanger avec des amis. Quand les Français sont interrogés sur les lieux dans lesquels ils consomment habituellement, le salon de café se trouve d'ailleurs à la première place (61%), au même niveau que la maison (60%), et loin devant le travail (28%).

Les Français plus accros au café qu'à Facebook et au vin

le 15 mars 2012 à 15h57 , mis à jour le 15 mars 2012 à 17h54

Quelle place le café prend-il dans notre quotidien? La chaîne Starbucks a mené l'enquête dans notre pays. Résultats... étonnants.

Prêts à des sacrifices pour un café
 
On l'aura compris, l'Espresso est le péché mignon des Français. Au point que trois quarts d'entre eux se disent même prêts à faire des sacrifices pour continuer de consommer du café en dehors de chez eux. 72% d'entre eux se disent prêts à réduire leurs achats de CD ou DVD, de places de concerts ou de théâtre (68%). Plus d'un sur deux accepterait de faire moins de shopping (60%), ou encore d'aller moins chez le coiffeur (53%).

 

Et l'étude de Starbucks va plus loin car quand il s'agit des activités de tous les jours, les Français déclarent avoir plus de mal à se passer de café que de Facebook ou Twitter (72%), de dessert (58%) ou de vin (66%). Ils placent (encore) le sexe avant le café. Contrairement aux idées reçues, ce sont les femmes qui y accordent plus d'importance avec 67%, contre 53% pour les hommes.

le 15 mars 2012 à 15:57
Actualités